Zéro Déchet

Zéro Déchet
Fièrement membre de

mardi 8 novembre 2016

Crackers "coup double" aux 2 algues et 2 graines germées

Après ce premier essai de crackers aux champignons réussi, j'ai hâte d'essayer de nouvelles recettes.
Comme j'ai commandé un livre sur le cru en cuisine de Crudessence (et qu'il n'est toujours pas arrivé), me voilà réduite à imaginer mes propres petites compositions. Ce n'est pas pour me déplaire...
Crackers coup double: aux 2 algues et 2 graines germées


L'envie du jour tourne autour des algues fraîches et séchées, mais aussi des graines germées de lentilles et de fenouil.

Le principe est simplissime: on fait tremper des graines de lin et de tournesol, on mixe avec des goûts, on étale sur une plaque, on agrémente de jolis ingrédients sur le dessus et on déshydrate. Cette partie est la plus longue. Vu que je n'ai pas (encore) de déshydrateur, j'utilise le four réglé sur 45 degrés. Mais comme le four n'est justement pas un déshydrateur, ça prend vraiment long long long jusqu'à ce que mes crackers croquent! Mais lancés pour la nuit, cela ne gêne personne!

Le plus dur est de trouver les graines germées. Soit on les fait soi-même (ça prend une semaine environ), soit on les achète. Je les trouve chez Gfeller Bio à Sédeille (ou sur les marchés).

Crackers "coup double" aux 2 algues et 2 graines germées
(www.valesavabien.blogspot.com, tous droits réservés)

Pour une grande plaque de four traditionnel...
  • 100 g de graines de lin (blond ou brun, c'est égal) avec
  • 2 dl d'eau
  • 50 g de graines de tournesol dans de l'eau
Laisser tremper le lin quelques heures, les graines de tournesol au moins 1 heure aussi.

Verser le tout dans un blender puissant et ajouter
  • 1 gousse d'ail
  • 1 cs de sauce soja Tamari
  • 1 cs de pâte de miso de riz
Verser cette pâte épaisse obtenue dans un grand bol et ajouter:
  • 3 cs de graines de lentilles germées
  • 3 cs de graines de fenouil germées
  • 2-3 morceaux d'algue rouge fraîche (dulse) détaillées aux ciseaux
Bien mélanger. Etaler à la spatule coudée sur une natte en silicone (le papier va faire gondoler la préparation en séchant) et décorer joliment avec
  • 1 feuille d'algues séchées Nori détaillée aux ciseaux
  • du gomasio: le mien est aux algues en plus, ça tombe bien!

L'aspect visuel est à soigner...
Laisser sécher au four réglé sur 45 degrés une bonne dizaine d'heures, ou bien au déshydrateur pour les plus chanceux! Deux heures avant la fin, il faut décoller la plaque de crackers et la poser sur la grille en la retournant pour laisser deux heures encore.

Voilà, c'est prêt quand ça croque et ça croustille!
Que c'est bon...!






lundi 31 octobre 2016

Crème dessert magique aux kakis

Les kakis, ceux de l'espèce très molle, très douce, ont une particularité quasi magique: une fois mixés, ils gélifient. Sans cuisson, sans sucre ajouté, sans graines de chia ou de lin... bref, sans rien.

Voilà une excellente raison de préparer une crème dessert simplissime, puisqu'il s'agit juste de ... mixer!

Crème dessert magique aux kakis (sans cuisson)

Voilà à quoi ressemble ce fruit si doux (crédit photo: lemanger.fr):

 

Si le fruit que vous avez acheté n'a pas cette apparence, ne se laisse pas aller et ne s'alanguit pas dans votre assiette quand vous le coupez en deux, il ne s'agit pas du bon kaki. S'il est ferme, vous avez sans doute choisi le kaki de type persimon, qui ne donnera pas du tout le même résultat.

Or donc, vous pelez - comme vous le pouvez s'il est très mûr :
  • 4 beaux kakis bien mûrs, enlevez le pédoncule dur et jetez cette chair dans un bon mixer. Vous ajoutez :
  • 2 cs de purée d'amande
  • 1 pointe de couteau de vanille en poudre
  • un trait de jus de citron et 
  • 1 poignée d'oléagineux torréfiés (noisettes, cajou, amandes, passés 20 minutes au four à 150 degrés, pour développer les parfums et désactiver l'inhibiteur de trypsine qui s'y trouve)
Et vous mixer en une crème très onctueuse.

Mise en pots, au frais quelques heures et c'est tout.

C'est-y pas enfantin? Et le résultat: un délice!

Côté santé, les fénéants de la cuisine apprendront qu'en plus de se régaler, ils se font du bien, car le kaki est riche en vitamine A, plus que tous les autres fruits, en vitamine C, en anti-oxydants comme le lycopène (comme celui de la tomate) et de bêta-carotène, Il donne la pêche pour un bon moment car il est un concentré de glucides (20%!), donc pas adapté à un régime cétogène. Mais idéal pour les jardiniers avant une grande après-midi de travaux...! La consommation de kakis améliore le métabolisme lipidique, donc très bon en cas de diabète II (en tous cas c'est testé sur les rats!)...

Alors, une petite coupe?

Mixé, le kaki gélifie tout seul! Magique!



lundi 24 octobre 2016

Crackers aux champignons délicieux


Crackers aux champignons déshydratés délicieux

Vous tournez en rond dans votre cuisine? Vos livres de cuisine ne vous inspirent plus? Aller sur internet vous fatigue? Je vous conseille de suivre un cours chez Sylvie Ramel. Sa petite entreprise Cuisine végétale. Un peu sauvage basée à Renens vaut le détour. J'y ai suivi un cours pour apprendre à confectionner (pas à cuire!) des crackers - ou biscuits salés secs - par déshydratation.

Quel coup de frais dans mon inspiration!
La déshydratation, c'est une manière de conserver qui préserve les nutriments, car le processus ne dépasse pas 42 degrés. L'idéal est d'avoir un déshydrateur vertical (c'est la soufflerie qui est verticale!) mais à défaut, l'usage du four traditionnel fonctionne, à condition qu'on puisse le régler sur 45 degrés. Le déshydrateur étant assez cher, on va trouver des talents insoupçonnés au four traditionnel (en attendant que les économies se portent mieux...!).

Scientifique de formation, Sylvie s'est lancée dans la production et la vente de produits, mais aussi dans l'enseignement de la cuisine végétarienne et la "crusine" (cuisine crue). Très généreuse, Sylvie vous transmets sa passion avec douceur et gourmandise. Elle compose ses plaques de déshydratation comme des tableaux, où l'aspect visuel n'a rien à envier aux associations goûteuses. Et franchement, ses petites crêpes banane-noix du Brésil à la purée épaisse au cacao (cru) et noix de cajou, elles sont capables de convertir n'importe quel carnivore payernois à la cuisine crue!

De retour du cours, un dimanche après-midi pluvieux, je me suis lancée illico dans la confection de crackers à base de graines de lin. C'est dire si c'est facile à faire... Voici mon tout premier essai transformé! Des crackers aux champignons et épices italiennes, agrémentée de pourpier et de gomasio aux fleurs. Ils ont été illico adoptés à l'apéro du soir!

Mes tout premiers crackers, en voici la recette.

Pour une grande plaque à gâteau de four traditionnel:
  • 100 grammes de graines de lin (doré ou brun, c'est égal), à faire tremper avec
  • 2 dl d'eau

Laisser tremper suffisamment pour que le mucilage se développe (30 minutes au minimum, mais 2-3 heures ou plus serait mieux. J'étais pressée...!).

Une fois bien trempées, les graines de lin peuvent être utilisées telles quelles ou bien mixées, partiellement ou complètement. Je les ai mixées au mixer plongeant, mais pas complètement, pour qu'on puisse voir les graines...

Ajouter l'assaisonnement:
  • 2 cs de tamari (sauce soja sans gluten)
A la place, on pourrait ajouter du miso de riz, une pâte de riz fermentée épaisse, si on prévoit d'ajouter des ingrédients liquides après-coup.

Ajouter les ingrédients selon l'inspiration du moment. Pour ma part, c'était deux beaux gros champignons de Paris bruns, dont une moitié a servi à garnir la plaque. Le reste a été passé à la moulinette pour être réduits en tout petits morceaux minuscules. Ils ont rejoint la mixture de graines de lin.

Pour le goût, des épices, des herbettes... tout est possible! J'ai ajouté 3 belles cc d'un mélange italien d'herbes pour les spaghettis.

Etaler le tout sur une grande plaque garnie d'une feuille de silicone (silpat). Et prendre le temps de la décoration.

Pour ma part, j'ai placé les tranches de champignon, des feuilles de pourpier. En dernier, on saupoudre d'épices si on a envie. Dans mon cas, c'était du gomasio (sel et graines de sésame grillé) aux fleurs.

Laisser déshydrater au four. La première heure à 65 degrés, puis 7 heures à 45 degrés. Selon l'épaisseur de la plaque, cela peut durer jusqu'à 10 heures. Il faut retourner la plaque quand elle est manipulable, soit après plusieurs heures. J'ai donc laissé tourner le four toute la nuit...

Une fois sèche, la plaque se manipule comme une feuille de carton souple. On la découpe aux ciseaux. Et on sert un petit blanc bien frais pour un apéro sympathique et nouveau!

avant...
après...
Ou alors, ces petites merveilles accompagnent une bonne soupe de courge de saison, comme celle-ci par exemple.

Santé et bon appétit!